Gilles de Gouberville

Accueil » Le Comité » AG 2018 du Comité le 8 décembre à 17h15

AG 2018 du Comité le 8 décembre à 17h15

Publicités

Invitation à l‘assemblée générale
Samedi 8 décembre 2018 à 17h15
Salle Paul Éluard du Quasar, Cherbourg en Cotentin
(Esplanade de la Laïcité)

accompagnée d’une conférence de
M. Marcel Roupsard
vice-président du Comité Gilles de Gouberville

Ce présent livre :
A la recherche du « journal » de Gilles de Gouberville 

L’assemblée générale sera cloturée par le verre de l’amitié.

L’ordre du jour de l’Assemblée générale est le suivant :

– 17h15- 17h30 Arrivée des membres et enregistrement, remise du Cahier N°21: « Paysans de l’Ouest au XVIe siècle : défendre le pays et servir le Prince » par M. Philippe Hamon
17h30 Accueil par le président
– Rapport moral par Julien Deshayes et quitus
– Rapport du trésorier et quitus
– Candidatures au CA: Accueil de nouvelles candidatures et démission statutaire par tiers, donc cette année de Annick Perrot, Julien Deshayes, Hugues Plaideux, Philippe René-Bazin qui, nous l’espérons, se représenteront.
– Avancement de la réédition du Cahier N°2 « La Baie des Veys »
– Projet de mise en ligne, suivie d’une réédition imprimée du « journal » avec appareil critique et notes.

– Questions diverses

– 18h Conférence​ de Marcel Roupsard : Ce présent livre : A la recherche du « journal » de Gilles de Gouberville ”

– 19h -Verre de l’amitié

L’entrée est libre pour les membres à jour de leur cotisation 2018.
Pour tous renseignements : 02 33 95 01 26 (en semaine)

Conférence de Marcel Roupsard

Ce présent livre 

A la recherche du « journal » de Gilles de Gouberville

Rédigé au milieu du XVIe siècle, le « journal » de Gouberville a été découvert puis publié 300 ans plus tard. Sa lecture et son exploitation pour des études nécessitent la recherche et la correction des nombreuses erreurs commises pendant la transcription ou à la composition du texte imprimé. Il est indispensable pour l’exploitation de ce texte exceptionnel de rechercher ces erreurs et de les redresser. À défaut des manuscrits originaux, maintenant disparus ou non localisables, il faut faire appel à des documents intermédiaires (copies, corrections). Ceux ci nous ont été laissés par trois érudits qui ont vu tenu entre leurs mains le manuscrit (L’abbé Tollemer, Lépold Delisle en 1878 et Paul Le Cacheux en 1937-1939).

Au souci de restituer son authenticité au document il faut ajouter la recherche des conditions dans lesquelles Gouberville l’a rédigé : quel usage voulait-il en faire ? Quelle était la fréquence de son écriture  ? Quelles informations avait-il l’intention de retenir et lesquelles pouvaient être ignorées, voire cachées ? Ce type de document était-il rare à son époque ? Le contenu du texte doit permettre d’avancer sur toutes ces questions. La qualité de l’expression écrite de Gouberville est aussi un thème de recherche ; elle est souvent présentée négativement, mais il faut sans doute réexaminer ce sujet.

Marcel Roupsard, vice-président du Comité Gilles de Gouberville, présentera au cours de cette conférence le résultat de ses travaux sur ces multiples domaines. Ceux-ci seront incorporés dans un projet éditorial du Comité. Ce projet, conduit par un autre de nos administrateurs, Philippe René-Bazin, visera à la mise en ligne du « Journal », accompagné d ‘un appareil critique, d’un travail sur le lexique de Gilles de Gouberville et de notes de contexte. Le Comité visera ensuite à réaliser une édition imprimée.

Marcel Roupsard, docteur ès-lettres, membre du pôle rural de la MRSH de Caen, professeur émérite en géographie, est certainement le chercheur contemporain disposant de la connaissance la plus intime et la plus exhaustive de la « matière goubervillienne ».

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :