Gilles de Gouberville

Accueil » Qui était il ? » Le sergent Chandeleur

Le sergent Chandeleur

GOUBERVILLE ET LE SERGENT CHANDELEUR

Sergent « serviens », qui sert : « officier de justice chargé de signifier les exploits, les assignations, de faire les saisies, d’arrêter ceux contre lesquels il y a une prise de corps ».* On dirait maintenant un huissier, mâtiné de fonctions « gendarmesques ».
* Dictionnaire Le Robert

Nous connaissons les faits et gestes de Guillaume CHANDELEUR, grâce au Journal de Gouberville de 1549 à 1563 : il est cité 166 fois !
On est dans le Nord-Cotentin. CHANDELEUR habite à Bretteville-en-Saire, une localité en bord de mer à l’Est de Cherbourg, proche du Mesnil-au-Val. Marié à Anne CHANDELEUR, il a des enfants. Il sait lire, écrire et a des notions de droit. Bretteville est sous la coupe du sieur de BRICQUEVILLE. Son manoir (dont il ne reste pas pierre sur pierre) est à côté de l’église.
Les expressions du
Journal qui concernent l’action du sergent sont répétitives : il fait arrêt, examine, réunit, contraints les témoins ; fait une assignation, des écritures, un exploit, une sommation ; il a affaire à la recette du domaine ; écrit un appointement ; va prendre par corps, … : c’est très varié !

Avant que je allasse à la messe, Chandeleur arriva, qui, a l’issue de la dite messe, fist quelque sommation aulx communs et paroissiens de ceste ville, à la requeste de Guillaume Berger, Sanson le Sage, et Jehan Quentin Esleuz pour assoier la taille pour l’année qu’on contera 1552. Le dit Chandeleur disna céans, puys s’en alla. (3 janvier 1551)

Ses fonctions ne le cantonnent pas uniquement au Val-de-Saire : il va à Cherbourg (où il apprécie le vin, à la taverne de Robine de LA MER), souvent à Valognes, à Rouen et même à Paris pour des réunions professionnelles.

Apprès disner, Chandeleur y [« céans »] vinst qui s’en alloyt à Paris pour les diligences des banyes qu’il a faictes de la terre de Gonneville et Cosqueville (25 août 1555)

L’intérêt de CHANDELEUR, tel qu’il ressort du Journal de Gouberville, c’est justement les rapports entre les deux personnages : ils sont étroits et privilégiés.
CHANDELEUR déjeune, dîne, soupe, couche souvent au manoir du Mesnil-au-Val- particulièrement le dimanche (en notant c’est le jour de réunion du maximum de paroissiens à l’église, ce qui permet, en plus des Offices, de traiter les affaires locales).
Il n’oublie pas de venir souhaiter et fêter chaque année la St Gilles. Il est fidèle aux réunions des lundis de Pentecôte au lieu-dit la Boissais. Il fait des cadeaux à Gouberville :

Vinst Chandeleur et son filz qui m’apportèrent une langouste, ung surmullet, une dorée et ung homar, je donne au pettit garson I.XIIIain. » (13 août 1552)

Après le décès de CHANDELEUR, Gouberville prendra très sérieusement en main les intérêts de la veuve et des enfants.
La carrière du sergent se termine en effet tragiquement : il est assassiné en 1558 lors de l’accomplissement de ses fonctions à Cosqueville, dans le Val-de-Saire. Les assassins sont Roullant LEPARMENTIER, bourgeois de Cherbourg et son fils aîné, curé de Cosqueville !

Le samedi XXe (….) La relevée, le filz Collin Mouchel, porquer à Tourlaville, me dist que Guillaume Chandeleur avoyt esté tué jeudi dernier, et qu’on l’avoyt trouvé mort près le manoyr de Belleanville, à Cosqueville, appartenant à Roullant Le Parmentier, bourgoys de Cherebourg, et que c’estoyt le bruyct commun que led. Le Parmentier et son filz aysné, curé dud.lieu de Cosqueville, avoyent tué led. Chandeleur, pour ce qu’il estoyt allé fère ung exployct aud. curay, en comparence personnelle, à la requeste de Robert de Hanot, escuyer, sr de Cosqueville. (août 1558)

En conclusion, on ressent à la lecture du Journal, un haut degré de confiance, d’amitié même – voire peut-être un certain degré de collusion – entre ces deux personnages … pour le bien de leurs intérêts réciproques.

Claude Bonnet


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :